26-11-2018 / Pescheteau-Badin

SÈVRES
Estimation : 30.000 - 50.000 euros / Etude Pescheteau-Badin, 26 novembre 2018, Hôtel Drouot

SÈVRES

Cuvette Courteille de la deuxième grandeur en porcelaine dure à décor polychrome de deux Chinois dans un médaillon et de groupes de fleurs et perroquet dans un cartouche cernés de rinceaux feuillagés en or sur fond bleu imitant le lapis rehaussé d’or, les anses en forme de feuilles d’acanthe et les quatre pieds à enroulement soulignés de peignés or.
Marquée en or : LL entrelacés et couronnés, lettre-date GG pour 1784, marque du peintre Nicolas Schradre.
XVIIIème siècle, 1784.
L. 25 cm, H. 15 cm.
Petits éclats aux pieds.

Catalogue en ligne

Online catalogue


Provenance :
Ancienne collection du marquis de Donegall,
vente Christie’s, Londres, 12 mars 1884, lot 86.

Cette cuvette à fleurs Courteille faisait initialement partie d’une garniture de trois cuvettes, mentionnée dans le registre des travaux extraordinaires en avril 1784 sous le nom de Nicolas Schradre, décrite une garniture de trois cuvettes lapis et fleurs pour la peinture de laquelle il reçoit 216 livres (fig. 1).

Ces mêmes cuvettes figurent également dans le registre d’enfournement à la date 27 avril 1784 ainsi décrites : 3 cuvettes fond Lapis chinois et or Schradre (fig. 2). Le registre de ventes ne permet pas d’identifier l’acheteur de ces cuvettes Courteille. La seule vente à cette date de trois cuvettes ensemble est un achat du roi Louis XVI le 4 janvier 1785 simplement décrites 2 cuvettes à 108 livres chacune et 1 cuvette à 240 livres.

Ces cuvettes Courteille sont encore ensemble en 1884 lorsqu’elles sont vendues par Christie’s, lors de la dispersion des collections du marquis de Donegall, décrites : A set of Three Jardinières, with curved fronts and white and gold scroll handles, each painted with Chinese figures and flowers in medallions on marbled blue ground (vente Christie’s, Londres, 12 mars 1884, lot 86).