Résultats des ventes

SEVRES
243.264,00 euros - Trois vases octogones en porcelaine tendre de Sèvres fond bleu nouveau vers 1770

VENDU 243.264,00 EUROS

GARNITURE DE TROIS VASES OCTOGONES EN PORCELAINE TENDRE DE SEVRES A FOND BLEU NOUVEAU VERS 1770
de la première et deuxième grandeur, chacun de forme octogonale, peints en grisaille probablement par Genest, avec un profil dans un médaillon encadré par une guirlande de feuillage sur le panneau central, les autres panneaux décorés de trophées de guerre retenus par des rubans, chaque réserve cernée de filets or.
les deux vases de la deuxième grandeur marqués : LL entrelacés, lettre-date R ; le vase central de la première grandeur marqué : LL entrelacés en bleu, marques en creux PT.
45cm., 17¾in. and 34cm., 13½in.

Sotheby’s London, The Dimitri Mavrommatis Collection, 8 July 2008, New Bond Street



Le vase octogone fut produit en deux grandeurs en 1769, les moules valant 60 et 48 livres et les modèles 120 et 96 livres (MNS, I.7,1770, f° 6-7). Le modèle en plâtre est conservé à la manufacture de Sèvres et fut étiqueté vase octogone lors de l’inventaire de 1814.

Une paire de vases octogones de la deuxième grandeur datés 1773, est conservée à la Wallace Collection (Rosalind Savill, Catalogue of Sèvres Porcelain, Vol. I, C316-17, Fig.2, pp. 289-290 et Marcelle Brunet , Tamara Préaud, Sèvres, dès origines à nos jours, Fribourg, 1978, p. 191, pl. 200).
Une autre paire , peut-être surdécorée, est identifiée par Tamara Préaud dans la vente Lapeyrière, Paris, 19 Avril 1825 et dans la vente Houssey sale, 16-19 Mars 1836, Fig.3 (Tamara Préaud, « Sèvres and Paris auction sales 1800-1847 », Lecture International Ceramics Fair and Seminar, 1997, pp. 27-28) ; ils furent ensuite dans la collection Dickins « The Dickins Collection of Porcelain », The Connoisseur, XVI, 1906, pp. 6 and 26.



En 1769, Jean Baptiste Etienne Genest, chef de l’atelier de peinture de la manufacture reçoit 72 livres pour la peinture d’un « vase 8togo. 1er. a Bandes En differens trophés et têtes en Bas relief  » (MNS, overtime records F.11). Il s’agit très probablement de notre vase de la première grandeur.

La même année, Genest peint quinze vases avec des scènes en grisaille et/ou des trophées, guirlandes et têtes.
Onze de ces vases sont aujourd’hui identifiés.

Le dtéail des paiements à Genest montre que la peinture sur le vase octogone était la plus chère : _ Il travailla sur :
-  2 Grands Vazes en Consoles a 2 sujets de Bataille 2 d’attributs 4 têtes avec ornemens en Bas Relief et reçu 56 livres pour chaque. L’un est conservé à la Wallace Collection (Rosalind Savill, op. cit., n° C311-13), l’autre à Waddesdon Manor (Svend Eriksen, The James A de Rothschild Collection at Waddesdon Manor, Sèvres porcelain, 1968, n° 86A, pp. 246-51).
-  2 vazes Idem [à pieds de globes] avec 2 Medaillons en Sacrifice 2. tetes Et ornemens et reçu 46 livres pour chacun. Cette paire de vases chinois, datés 1769, est conservée à la Wallace Collection (Rosalind Savill, op. cit.¸n° C.311-13)
-  2 Vazes a 2. sujets d’Enfans Et 2. attributs idem [en Bas Relief] pour 10 livres chaque.
-  2 idem [Vazes] a palmes a 4 têtes pour 6 livres chaque. Ces deux paires de vases sont les vases à bandes et les vases à palmes à Waddesdon Manor (Svend Eriksen, op. cit., 1968, n° 86A, pp. 246-51).
-  2 Vazes a Bandes tournantes a 2 Sujets d’enfans 2. d’attributs 2 têtes avec ornemens le tout En Bas relief pour lesquels Genest reçu 25 livres chaque. Il s’agit de la paire de vases cannelés à bandeau conservée au Musée Condé, Chantilly (Tamara Préaud, Porcelaines du Musée Condé à Chantilly, 2005, n° 5, pp. 24-26)
-  2 idem [Vazes] Bachelier idem [ a 4 têtes] payés 6 livres chaque.
-  2 petites vazes Bachelier, Guirlandes sur le Bl[eu] de Fallot à 4 livres chaque. Ces derniers et l’un de la paire précédente sont dans la Wernher Collection à Luton Hoo.
Ces onze vases sont tous peints en grisaille et avec des guirlandes de fleurs sur le fond bleu Fallot.
Genest reçu également 72 pour la peinture de 2 Idem [Vazes] a pieds de globes 2 sujets d’enfans 2 d’attributs 2 têtes avec ornements en bas relief qui ne sont pas identifiés aujourd’hui.

Il a été suggéré que les trois vases non localisés de cet ensemble - la paire de vases chinois et le vase octogone - furent peints avec le même fond bleu Fallot que les onze connus (Rosalind Savill, op. cit., n° C311-13). Il n’y a aucune description du fond de couleur dans les archives de Sèvres et ils ont pu être décorés d’un autre fond.

Pierre Verlet a suggéré que l’ensemble de ces quinze vases fut vendu à Versailles en décembre 1769. Quinze vases d’ornements sont mentionnés : trois à 720, un à 600 livres, deux à 528 livres, deux à 480 livres, quatre à 432 livres, un à 128 livres et deux à 108 livres vendus à un acheteur anonyme.

Cinq de ces vases ont pu être identifiés par Pierre Ennès dans le catalogue de la vente du duc de Choiseul le 18 décembre 1786.

Christian Baulez a suggéré que la paire de vases à bandes tournantes au Musée Condée Chantilly fut achetée par Madame du Barry (Christian Baulez, « Sèvres, commandes et achats de Mme du Barry », L’Estampille/l’Objet d’art, avril 1992, pp.34-53).

Le vase octogone est sans doute d’un des trois vedus à 720 livres puisque Genest fut payé plus cher pour celui-ci. Notre vase octogone de la première grandeur est orné de six larges trophées, une tête et deux guirlandes, ce qui explique la différence avec les paiements à Genest pour les autres vases.

Dans un inventaire rédigé en 1786 au Château de Bellevue, dans le Cabinet des Bains dan les Appartements de Madame Victoire sont mentionnés : sur la commode, trois vases avec anses, porcelaine de Sevres, fond bleu de Roy, avec ornement en or et bas relief peint en grisaille. (Archives nationales, O1 3379, f° 17).

 

 

Il n'y a pas d'article à cette adresse