Résultats des ventes

URBINO
Vendu 20.400,00 euros - Etude Cuvreau 24 mars 2009 - 19h30- Fondation Dosne-Thiers 27 place Saint-Georges 75009 Paris

Adjugé 20.400,00 euros

Urbino
Plat rond à décor polychrome a istoriato en plein représentant Persée délivrant Andromède ; Persée est présenté dans la partie supérieure encadré de nuages sur fond jaune brandissant son glaive et se protégeant d’un bouclier, il apparaît également sur la gauche du plat tenant la tête de Méduse dans la main gauche devant le monstre marin, Andromède est attachée à un rocher sur la droite, au fond une ville fortifiée devant la mer.
Entourage de Nicola da Urbino.
Vers 1525-35.
Diam. : 26,7 cm.
Petites égrenures sur le bord.



An Urbino Istoriato dish, circle of Nicola da Urbino, circa 1525-1532

Photobucket

Persée, fils de Zeus et de Danae, survolant la côte phénicienne, aperçu Andromède enchaînée à un rocher, livrée en sacrifice à un monstre marin en expiation des paroles vaniteuses de sa mère Cassiopée, qui prétendait que sa fille était plus belle que les Néréides. Céphée, père d’Andromède et roi de Joppa en Ethiopie, promit sa fille et son royaume à Persée s’il parvenait à tuer le monstre. Persée accepta et tua le monstre avec l’épée d’Hermès. Il épousa alors Andromède.
Ovide, Métamorphoses (IV, 670).

La composition sur notre plat, avec la fusion en une seule scène de deux épisodes successifs - la décapitation de la Gorgone Méduse et la libération d’Andromède - est adaptée d’une gravure sur bois illustrant la traduction vénitienne des Métamorphoses publiée en 1497 ou de l’une des éditions postérieures, comme celle publiée en 1522, les gravures par Niccolo degli Agostini.

Trois plats attribués à Nicola da Urbino et reprenant le même sujet présentent de nombreuses similitudes de traitement avec notre plat.
Sur deux de ces plats, Nicola da Urbino a juxtaposé les deux épisodes des aventures de Persée : un plat du service Este-Gonzague conservé au Metropolitan Museum de New York (Jörg Rassmussen, Italian Maiolican in the Robert Lehmann Collection, 1989, n° 67-10, p. 249), et un plat du service Calini conservé à Edimbourg (Cécilia Curnow, Italian Maiolica in the National Museum of Scotland, 1992, n° 64).
Un troisième plat aux armes de la famille Bonzi de Florence, conservé au Victoria and Albert Museum est illustré par John Mallet, Xanto, 2007, n° 18, p. 82.

Photobucket

Photobucket

 

 

Il n'y a pas d'article à cette adresse