Résultats des ventes

Meissen
Résultat : 60.000 euros, Etude PIASA, Mercredi 30 mai 2012, Hôtel Drouot, Paris

Résultat : 60.000 euros

Lot 183

Meissen

Jatte décagonale à décor polychrome dans le style Kakiemon à l’extérieur de quatre chevaux et de tiges fleuries et à l’intérieur de phoenix en rouge et or et deux branches fleuries, une fleur formant rosace au centre, les arêtes soulignées de filet bleu et rouge, le bord supérieur décoré de rubans noués feuillages et jarres, filet brun sur le bord.
Marquée : épées croisées en bleu sur couverte, numéro d’inventaire du Palais Japonais gravé et rehaussé de brun : N=265 W.
XVIIIe siècle, vers 1728-30
Longueur : 19 cm - Hauteur : 8,5 cm

A rare Meissen decagonal bowl, circa 1728-30, marked with overglazed blue crossed swords and incised Japanese Palace inventory number N=265 W



Provenance :
Collection royale de Saxe, Palais Japonais, Dresde

Photobucket

Photobucket

En 1728, le marchand parisien Rodolphe Lemaire s’installait à Dresde afin « d’y établir tant en France qu’aux Pays-Bas des porcelaines de la manufacture de Saxe ».
Lemaire proposa à Auguste II dit Le Fort, Electeur de Saxe et Roi de Pologne, de fournir des modèles à Meissen afin d’orienter la production vers la copie de porcelaines d’Extrême Orient. Il conclu un contrat en 1729, grâce au soutien du comte de Hoym, ministre de Saxe et directeur de la manufacture de porcelaine. Lemaire obtint que la manufacture marquât les pièces qui lui étaient destinées sur la couverte, avec l’intention de meuler les épées croisées et faire passer cette porcelaine pour une production du Japon pour les vendre à des prix plus élevés.
Lemaire et Hoym furent découverts en 1731. Le marchand parisien fut expulsé et le comte de Hoym arrêté. Les pièces en leur possession à Dresde furent saisies et intégrées dans les collections royales en 1733. Elles furent ainsi marquées d’un numéro gravé lors des inventaires du Palais Japonais en 1770 et 1779 (voir Claus Boltz, « Hoym, Lemaire und Meißen, Ein Beitrag zur Geschichte der Dresdner Porzellansammlung » in Keramos, n° 88, Avril 1980, p. 3-101 et Maureen Cassidy-Geiger, « Returning to Hoym, Lemaire und Meissen » in Keramos, no 146, 1994, p. 4-7)

Photobucket

L’inventaire du Palais Japonais mentionne sous le numéro 265 :

Zehen stuck ditto, mit gemuschelten braunen Rande, auswendig Pferde, inwendig Blumen und Vögel gemahlt, 3 ½ Zoll hoch in Diam : N265. 1 stück def.
Dix pièces ditto [jattes à rincer], avec bord brun, des chevaux à l’extérieur, des fleurs et des oiseaux peints à l’intérieur, 3 ½ pouces de hauteur, une pièce cassée.


Photobucket

Photobucket

 

 

Il n'y a pas d'article à cette adresse