Résultats des ventes

SEVRES
Résultat : 48,750 EUR - Sotheby’s, Paris, Galerie Charpentier, 9 novembre 2012

Résultat : 48.750,00 euros

Lot 106

Deux groupes formant pendant en biscuit de porcelaine tendre de Sèvres du XVIIIème siècle, vers 1757-1766

représentant un chien attaquant un sanglier et un chien attaquant une hyène, d’après Jean-Baptiste Oudry ; marqués F en creux pour Falconet ; (quelques coups de feu)
Haut. 18 cm, larg. 32 cm, prof. 20 cm
Height. 7 in ; width 12 1/2 in ; depth 8 in

TWO SÈVRES SOFT-PASTE PORCELAIN BISCUIT GROUPS, CIRCA 1757-1766


Photobucket

Les modèles de ces grands groupes en biscuit ont été créés à la manufacture de Vincennes vers 1750-51, alors en porcelaine émaillée blanche, en même temps qu’un groupe représentant un chien poursuivant un cygne et un groupe de renard et perdreau.
Jean-Baptiste Oudry est très probablement à l’origine des dessins des sculptures d’animaux de la manufacture de Vincennes. 200 desseins et contr’epreuves paysages de M. Oudry sont signalés dans l’inventaire de la manufacture en octobre 1752 ; par ailleurs, Jean-Baptiste Oudry reçoit en 1749 la somme de 142 livres pour modèles par luy payés à différens artistes. Cette mention pourrait signifier qu’il avait fait établir des modèles en trois dimensions d’après ses propres compositions.

Le groupe de la hyène attaquée par un dogue a été récemment rapprochée d’un dessin d’Oudry de 1743 conservé au musée du Louvre (fig. 1) et d’un tableau du même sujet conservé au musée de Schwerin (Nicolas Fournery, « Les animaux de Monsieur Oudry en porcelaine de Vincennes », L’Estampille/l’Objet d’Art, juin 2010, n° 458, pp.32-38). Jean Chabry, sculpteur de l’Académie de Saint-Luc depuis 1738 est probablement responsable de la mise en trois dimensions des modèles d’Oudry. Il reçoit 60 livres le 30 novembre 1750 pour modèles en terre et un groupe de la chasse au sanglier émaillé blanc conservé au Detroit Institute of Arts est signé en creux sous la base Chabry.

Trois autres groupes en porcelaine de Vincennes émaillée représentant une hyène attaquée par un dogue sont aujourd’hui répertoriés, l’un conservé au musée des Arts décoratifs à Paris, un second vendu à Londres en 1986 (Christie’s, Londres, 6 octobre 1986, lot 258), le troisième dans le commerce parisien en 2011.

Un groupe de la chasse au sanglier en biscuit est livré avec le service et surtout offert par Louis XV en 1763 à la duchesse de Bedford et aujourd’hui conservé à Woburn Abbey ; un autre faisait partie de l’ancienne collection Wilfred A. Sainsbury (Sotheby’s, Londres, 28 novembre 1967, lot 64) et un troisième est conservé au musée Bonnat à Bayonne.

Ces grands groupes en biscuit sont vendus à Sèvres dans les années 1760 au prix de 144 livres chaque.

Photobucket

 

 

Il n'y a pas d'article à cette adresse