Résultats des ventes

SEVRES, assiette du service de Liliacées, service de Louis XVIII aux Tuileries.
Adjugé 9.600 €. - Etude Doutrebente, 31 mars 2006, Drouot, salle 5, lot 139.

Adjugé 9.600,00 euros.

SEVRES
Assiette provenant du service des Liliacées à décor polychrome au centre d’une fleur nommée en or sur la chute :Veltheimia Glauque et sur l’aile de rinceaux feuillagés et volatiles sur des épis en brun à l’imitation du bronze sur fond bleu pâle.
Marquée : LL entrelacés, fleurs de lis, 21.
Epoque Restauration, année 1821.
Diam. : 23,8 cm.
Un éclat restauré.
€. 2 000 / 3 000



-  PROVENANCE :
Service de Louis XVIII au château des Tuileries.

Ce service est décrit dans les archives de la manufacture de Sèvres service Liliacées Fond bleu pâle ornements en brun.
Il est commencé au début de l’année 1819. Plusieurs essais de fond de couleur ont été réalisés avant de choisir le bleu pâle. En février 1819, Jean-charles Leloy exécute un dessin des ornements du service des Liliacées un quart colorié en brun rehaussé d’or sur fond nankin et l’autre quart en gris sur fond brun (Arch. MNS Vj’26). Ce dessin préparatoire pour le décor de la bordure est conservé aux archives de la manufacture de Sèvres et publié par Tamara Préaud, Versailles et les Tables Royales en Europe, 1993, p. 218 et The Sèvres Porcelain Manufactory, Alexandre Brongniart and the Triumph of Art and Industry, 1800-1847, 1998, n° 49, pp. 229-230.
Le même mois, Drouet et Philippine peignent des fleurs sur deux assiettes l’une à fond nankin à ornements en brun rehaussés d’or, l’autre à fond brun à ornement en or, les fleurs d’après Redouté.

Le service des Liliacées est choisi le 3 janvier 1820 pour la table du Roi Louis XVIII au Palais des Tuileries. Il est livré le 18 avril et 23 mai 1820. (Arch. MNS, Vbb 6 f° 46). Quelques pièces sont présentées à l’Exposition au Louvre de 1820-1821 avec cette description : Fond du bord des assiettes et ornemens imitant les agates ou calcédoines gravées en camées. Sur chaque pièce, une ou plusieurs fleurs de la famille des plantes Liliacées, peintes d’après les gravures colorées de M. Redouté par M. Drouet.

Le service des Liliacées comprenait 244 assiettes et a, semble-t-il, souffert en juillet 1830. Tamara Préaud cite une lettre de Leduc, administrateur des dépenses des gouvernements, datée du 2 août 1830 et conservée aux archives nationales (AN O3 1191) : je ne crois pas devoir vous laisser ignorer que dans les cuisines et offices du château des Tuileries ... les porcelaines, verreries etc. et objets de décor ont été détruits.

 

 

Il n'y a pas d'article à cette adresse